Que collectionner ?

 

Témoignage d'un ancien

 

 

"D'abord, on peut collectionner des timbres scouts, ou guides, ou les deux. C'est la collection le plus courante, et la plus commode car il existe des catalogues et de trés nombreux commerçants. Le nombre de timbres scouts au monde étant de l'ordre de 3000, il est recommandé de se limiter à son pays, ou à quelques pays amis. Voyez dans la rubrique Philatélie  la façon dont feu notre ami CHAUFER concevait sa collection, mais il y a bien d'autres méthodes pour l'aborder. Fréquenter un club philatélique est bénéfique, car on vous y mettra au courant des catalogues, des cotations et ... des valeurs réelles.

On peut aussi collectionner des vignettes (timbres non postaux), souvent remplacées de nos jours par des autocollants de conception et de sujets beaucoup plus faciles. La collection des vignettes est trés difficile suite à leur rareté et leur âge. On voit des jeunes collectionner des autocollants (stickers), piéces généralement peu artistiques ...

Mais tout simplement, on collectionne ses souvenirs personnels (souvenirs de vie scoute, photos de camps, de jamborees ou de fêtes), mais aussi les nombreux insignes en métal, en tissus, des boucles de ceinturon, des livres sur le scoutisme, des chansonniers, des romans scouts, des revues, des dessins, un dessinateur préféré, des calendriers, des cartes postales, des affiches, des disques, des images, des statuettes, des fanions ornés, des objets, des uniformes, des foulards, des cartes de membres et des documents divers, des maquettes de travaux de camp ou de local (que l'on peut fabriquer soi-même à échelle réduite), des articles de revues non scoutes sur le scoutisme, etc, le champ est immense, et cette liste n'est pas limitative. Chacun fait ses choix. J'oubliais aussi qu'on peut limiter sa collection à telle ou telle association, et aussi la limiter dans le temps, car certaines associations ont tellement changé, et chacun est libre de ses préférences comme de ses refus.

Mais il faut raisonnablement se limiter par exemple à son pays, ou à une époque, ou à un chapitre de l'histoire scoute. C'est une question de temps, et d'argent. C'est souvent par hasard qu'on a commencé. La plupart du temps, on collectionne parce qu'on est resté attaché à un aspect de sa vie scoute personnelle, à de chers souvenirs de sa jeunesse. Parfois, on a commencé en échangeant des insignes au coin d'un feu de camp... ou bien en étant retraité on retrouve un carton dans son grenier ! On encore parce qu'on est resté attaché à une technique : chant (scout, folklorique, choral), art drama, explos et raids... etc.

Personnellement, j'ai commencé en essayant de retrouver des photos où j'aurais découvert mon père habillé en scout (EDF 1913 à 1916) (1). Et puis je suis tombé dans mon grenier sur des cartons où j'avais empilé des revues, une boite pleine d'insignes et des séries de brevets complètes, mon ceinturon, des sifflets., car je ne jetais jamais rien. J'ai commis une grosse faute : ne comprenant vraiment pas alors qu'on pouvait collectionner des insignes, j'ai fait cadeau de ma boite à un collectionneur de passage à la maison. C'était un véritable stock avec des raretés que j'ai mis des années à retrouver par la suite. Ensuite, je me suis mis à chercher : copains, brocantes, Emmaus, bourses de collectionneurs, annonces, achats, échanges ... Devant l'immensité du thème, je me suis toujours limité à la France et aux insignes officiels des jamborees mondiaux, mais ... toutes catégories objets, timbres, insignes, revues, celles ci étant limitées à quelques titres de revues SDF et EDF, car il faut des limites. J'ai aussi quelques trés belles affiches scoutes anciennes, artistiques, comme on n'en fait plus hélas de nos jours.

Et j'aime bien montrer tout ça à d'autres collectionneurs... L'âge venu, je suis encore heureux de me retrouver parmi quelques complices dans une rencontre de collectionneurs. Hélas ces rencontres sont rares, et souvent trop loin de chez soi.


Chouette Spirituelle
(Bugnicourt, 1951)

 


(1) Je n'y suis jamais arrivé ! Les plus anciennes photos que j'ai trouvées remontent à 1918, ce qui est déjà remarquable ! Mais en 1918, mon père n'était plus chez les Eclaireurs... 

 


 


 



Calendrier
« Octobre 2017 »
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031
Dernières modifications